Je mets la gomme sur mes cheveux

Prendre soin de mes cheveux, c’est aussi naturel pour moi que de prendre soin de ma peau. J’ai beaucoup de produits capillaires, essentiellement de la marque Phyto (je suis accro !) : shampoing, après-shampoing bien sûr, mais aussi masques, huiles, crèmes de jour, sérums… Et cherry on the cake, un gommage !

Je ne me suis pas réveillée un beau matin avec la folle envie de tester le gommage capillaire, il m’a été recommandé suite à une attaque en règle de pellicules sévères, amies du glamour, bonjour ! Chez moi, le big stress génère une grosse fatigue et des pellicules, c’est comme ça, j’y ai droit une fois l’an. J’ai jeté mon dévolu sur Melaleuca chez René Furterer, mais vous pouvez trouver des gommages capillaires chez Carita, Davines, Green Connection, Korres, Kerastase…

Un gommage capillaire, pourquoi faire ?
Dans mon cas, pour me débarrasser des pellicules, mais pas seulement bien sûr ! Comme pour un gommage corporel ou visage, le gommage capillaire permet de se débarrasser des impuretés dues aux shampooings mal rincés, à l’excès de sébum, à la pollution, au résidu de produits coiffants, aux pellicules, etc.

Le gommage capillaire permet également d’éliminer les peaux mortes et de purifier son cuir chevelu, d’ailleurs après le gommage, je ressens immédiatement une sensation de propreté et de légèreté bien agréable.

Enfin, le gommage capillaire favorise l’efficacité des soins, il stimule le renouvellement cellulaire, la micro-circulation cutanée et optimise la pénétration des soins traitants : shampooing, masque, sérum, crème, baume…

Un gommage capillaire, comment faire ?

Il s’applique sur cheveux mouillés, raie par raie, à la place du masque avant shampoing. Je laisse poser une minute, puis je masse doucement pendant 2/3 minutes par mouvements circulaires, pour répandre le produit partout. Je procède ensuite au shampoing, puis je rince.

Les billes du gommage capillaire sont bien entendu minuscules et se rincent très facilement, le rinçage est plus long que pour un shampoing ordinaire, prévoyez de faire ce type de rituel lorsque vous avez un peu de temps devant vous.

Un gommage capillaire, quand le faire ?

Contrairement aux autres gommages, le gommage capillaire s’utilise une fois par mois, deux grand maximum, après c’est l’irritation du cuir chevelu garantie.

Après cette explication de texte, vous êtes incollable sur le gommage capillaire, place au test !

Gelée Exfoliante Melaleuca, René Furterer, 75ml, 25€
Melaleuca Gelée Exfoliante Antipelliculaire associe une haute efficacité avec des actifs ultra-ciblés et une légère exfoliation mécanique à une sensation de bien-être oxygénant. A base de noyaux d’abricots micronisés, il exerce une micro-exfoliation fine et intense, essentielle pour éliminer efficacement les pellicules persistantes. Par la présence de menthol, il renforce l’action apaisante, indispensable pour calmer immédiatement les sensations d’inconfort ressenties.

Gorgée d’huiles essentielles de melaleuca et de thym, connues pour leurs propriétés purifiantes, et de menthol pour son action apaisante, cette gelée à base de noyaux d’abricots micronisés procure une exfoliation toute en douceur, qui en fait un moment bien agréable, surtout grâce à son odeur légèrement camphrée, faut aimer, moi j’aime ça tombe bien !

Mon bémol concerne le rinçage, là faut pas être pressé car les billes s’incrustent dans la fibre capillaire, il faut vraiment prendre son temps c’est tout, et les billes partent sans problème. La sensation de pureté est immédiate, comme je vous l’expliquais plus haut, et elle m’a aidé à me débarrasser plus vite de mes pellicules. Je suis arrivée au bout du produit et je le rachèterais si ces maudites pellicules reviennent.

Et vous, adeptes du gommage capillaire ? Des produits à me suggérer ?